Livre physique / ebook

#1
Bonjour,

je suis un amoureux des livres physique (la sensation du papier, l'odeur, etc), mais force est de constaté que se trimbaler un grand format dans les transports parisien, c'est compliqué, d'où j'ai opté depuis quelques années pour une liseuse.
Mais me voilà que je me suis retrouvé dans la situation incongrue : est-ce que j'achète le livre pour compléter ma bibliothèque, ou bien l'ebook pour le lire plus facilement ?

J'avais posé la question / proposé l'idée à votre CM sur Facebook, de lier l'achat du livre physique à l'obtention de l'ebook par la même occasion. Un peu comme ce qu'il se fait maintenant avec les DVD/Blue-Ray et leur copie numérique à récupérer sur tel ou tel site (généralement la maison de production, type Universal, Warner, etc etc).

J'ai bien conscience des enjeux techniques derrière cette idée, mais cela mérite je pense réflexion.

Vos avis ?

Re: Livre physique / ebook

#2
Grand sujet que voilà!

J'ADORE les beaux livres. Et par beaux livres, j'entends des éditions comme l'éditon collector du Paris des Merveilles de Pevel, ou encore les éditions illustrées par Benjamin Lacombe, etc
Mais en effet, elles sont destinées à être feuilletées bien au chaud dans mon canap', et difficilement ailleurs, vus la taille et le poids des bijoux.
Quand j'ai commencé à acheter des livres, je prenais des poches : dans la chambre étudiante, niveau place, on boxait pas dans la catégorie poids-lourd.
Puis, quand j'ai eu mon vrai chez-moi, j'ai bifurqué vers le "grand format". Ça, c'était avant, quand les liseuses n'existaient pas (on venait à peine d'avoir les baladeurs CD hein...:x).
Du coup, à l'époque, si je voulais un livre pratique et pas lourd, je prenais un poche.

Un beau jour, j'ai entendu parler partout de liseuse, blah. Et pareil, j'aime tout dans un livre, sa couverture, son odeur, son toucher.
Pourtant, j'ai quand même tenté l'expérience de la liseuse. Promo Amazon (bouh!), j'ai craqué pour une Kindle Paperwhite.
Magique ce petit outil de technologie, ça n'agresse pas mes mirettes, c'est doux, l'éclairage est juste ce qu'il faut, tant la journée que la nuit.
Pratique, mais quand même pas ma tasse de thé.
Je m'en sers lorsque nous partons pour quelques jours/semaines afin d'éviter de remplir une valise de livres (au cas où - et on sait tous qu'il vaut mieux être prévoyant) sauf qu'à chaque fois, je finis par aller dans une librairie du coin et craque pour me prendre un vrai bouquin...

En revanche, là où j'y ai trouvé un réel intérêt, c'est justement en cas de doutes. IL m'est déjà arriver d'hésiter longuement devant des bouquins à la couverture alléchante, au 4ème intéressant mais pas trop, et l'option liseuse m'est bien pratique. Si je vois ces livres à des prix abordables (non, plus de 10 balles pour un format liseuse ce n'est PAS abordable) - genre 5€ max), je n'hésiterai pas à l'acheter, et s'il me plait du coup à le racheter en format papier.
Déjà parce que je relis mes livres, et aussi par soutien à l'auteur. Un peu comme avec la musique, où malgré Deezer, lorsqu'un album me plait, je l'achète encore en format CD, je fais pareil avec les livres.

Au final, ma liseuse est complémentaire de mes livres papiers. Par contre, je dirais qu'en termes de pourcentage, on est quand même sur du 90/10 => 90% de mes lectures sont en format papier, 10% en format numérique.

Re: Livre physique / ebook

#3
Je ne suis pas un pro ebook, même si je ne les dénigre pas, vu qu'ils offrent la possibilité à des gens qui n'aiment pas lire les livres papier, à lire une histoire, donc c'est cool. Par contre, niveau ebook, j'ai une liseuse, elle est composée à 99% de livres pratiques (éditions, ou des livres sur l'écriture...).

Re: Livre physique / ebook

#4
J'aime beaucoup cette idée, d'autant plus que ça éviterait de continuer à renforcer la sempiternelle opposition papier / numérique. Je trouve ça dommage que les deux supports ne puissent pas encore s'inscrire, pour beaucoup, dans une idée de complémentarité.
C'est sûr que ça compliquerait un peu les choses car il faudrait proposer 3 options pour plaire au plus grand nombre et ne forcer personne à l'achat : papier seul ; ebook seul ; papier + ebook à prix réduit pour l'achat en "lot" ? Mais ça éviterait bien des dilemmes ! ^^

Re: Livre physique / ebook

#5
Bonjour.
C’est une demande qui revient assez souvent et que nous avons réellement considérée. Nous avons fait un test avec une start-up qui proposait ce service sur un ouvrage. Le test ne s’est pas avéré concluant, et d’ailleurs la startup en question n’existe plus.

Offrir le livre numérique pour l’achat d’un livre papier reviendrait à considérer que ce dernier ne coûte rien alors que ce n’est pas le cas. De plus, lorsque nous offrons un ouvrage au format numérique (lors de nos opérations « gratuit ») cela demande une négociation spécifique avec les agents qui n’acceptent la plupart du temps que lorsqu’il s’agit d’une opération à durée limitée et qui permet de booster les ventes ensuite.

Le livre numérique a un coût de fabrication : le passage au format e-pub n’est pas automatique (comme le serait la génération de fichier mp3 pour un disque par exemple). Il nécessite un travail en amont et donc un coût. Ensuite, il y a aussi les frais de mise en place sur les plateformes de téléchargement.
Faire une offre combinée (j’achète un livre papier et je peux aussitôt obtenir son équivalent epub) reviendrait donc à devoir augmenter le prix du livre papier afin d’y inclure les frais liés à sa version numérique. Si on peut envisager que certains lecteurs ne trouveront rien à redire, il est difficile de penser que ceux que le numérique n’intéresse pas accepteront cette hausse de prix.

Par ailleurs il y a une problématique de modèle. L’exemple de du DVD est pertinent car il n’a pas été forcément bénéfique à l’industrie de la vidéo. Si l’effet recherché en mettant ce genre de bonus est d’inciter les lecteurs à continuer à acheter du physique, on voit que ça n’a pas infléchi la chute du marché de la vidéo et que ça a contribué à diminuer la valeur perçue du numérique aux yeux des acheteurs. Pour faire plus simple il est très peu probable que l’ajout de la version numérique offerte augmente le nombre d’achat de la version physique, mais par contre il est fort probable qu’il diminue la valeur de la version digitale aux yeux des lecteurs. Ça aurait pour résultat d’augmenter nos coûts sur la version papier et de diminuer nos revenus digitaux et au final de diminuer les royalties versées aux auteurs.

Mais il y a aussi la question de la réalisation d’une telle offre. Pour que le lecteur récupère sa version numérique il faudrait qu’il dispose d’un code unique inclus dans son exemplaire physique. Si on doit imprimer un cahier à part contenant ce code, les coûts de fabrication explosent. Même chose si on envisage un autocollant contenant le-dit code (la pose du code serait manuelle et devrait se trouver à l’intérieur du livre), là encore le prix unitaire du livre s’envole.
De plus, la plupart des livres ne sont pas emballés individuellement (ça représente à la fois un surcoût et un probable frein à l’achat : on apprécie de pouvoir feuilleter un livre avant de l’acheter). Du coup, les codes seraient trop facilement accessibles, n’importe quel téléphone permettrait à la fois de récupérer le code pour s’approprier la version numérique sans acheter la version physique. De plus cela léserait le malheureux acheteur de l’exemplaire dont la version epub a déjà été téléchargée.
On le voit donc, pas de solution simple pour créer cette offre.

Cependant comme le format numérique permet tout de même plus de flexibilité et que nous cherchons toujours à satisfaire nos lecteurs, nous avons plutôt pris la décision de multiplier les opérations promotionnelles qui permettent aux lecteurs qui souhaitent dépenser un budget limité en numérique de s’y retrouver.

Re: Livre physique / ebook

#7
Merci beaucoup pour ces réponses.
Mr Whiskers a écrit :
lun. mai 27, 2019 4:34 pm
Mais il y a aussi la question de la réalisation d’une telle offre. Pour que le lecteur récupère sa version numérique il faudrait qu’il dispose d’un code unique inclus dans son exemplaire physique. Si on doit imprimer un cahier à part contenant ce code, les coûts de fabrication explosent. Même chose si on envisage un autocollant contenant le-dit code (la pose du code serait manuelle et devrait se trouver à l’intérieur du livre), là encore le prix unitaire du livre s’envole.
De plus, la plupart des livres ne sont pas emballés individuellement (ça représente à la fois un surcoût et un probable frein à l’achat : on apprécie de pouvoir feuilleter un livre avant de l’acheter). Du coup, les codes seraient trop facilement accessibles, n’importe quel téléphone permettrait à la fois de récupérer le code pour s’approprier la version numérique sans acheter la version physique. De plus cela léserait le malheureux acheteur de l’exemplaire dont la version epub a déjà été téléchargée.
On le voit donc, pas de solution simple pour créer cette offre.
Oui, j'avais pensé à cette solution, et donc au surcoût (emballage plastique), et au désagrément que ça implique (impossible de feuilleter).

en tout cas merci encore pour ces réponses, même si ça ne m'arrange pas ;)

Re: Livre physique / ebook

#9
Il est impossible de répondre simplement à la question du coût tant le nombre de facteurs entrant en jeu est important : il faut nourrir (ou fouetter) les esclaves qui font le fichier (graphisme, mise en page, traduction, relecture, fabrication), payer ceux qui l'héberge, etc. D'un titre à l'autre, les frais sont très variables, selon la taille du livre, l'achat des droits ou encore la traduction. Il faut savoir que les droits pour le numérique ne sont pas forcément liés à ceux de l'exploitation papier, par exemple.
Bref, encore une fois, pas de réponse ferme.

Concernant l'aspect technique, je ne suis pas très au fait du processus, je vais me renseigner et reviendrai dès que j'aurai une réponse un peu étoffée et pas trop approximative.

Re: Livre physique / ebook

#10
Merci pour votre réponse, je m’intéresse de plus en plus au monde de l'édition, donc toujours aussi intéressent d'apprendre avec des personnes qui s'y connaissent. Et d’accord pour l’aspect technique, il me tarde de tout découvrir. Et, il faudra que je m’achète un livre sur le sujet.