La guerre des prix.

#1
Je me demandais comment étaient fixé les prix sur les livres poches chez Bragelonne.

Je lis les séries d'Anthony Ryan en ce moment et j'ai remarqué des écarts de prix un peu étranges.
Exemples : Le tome 1 de Blood Song (840 pages) coute 7.9€ alors que le tome 2 de Dragon blood coute 9.2€ pour le même nombre de pages.
De même que les tomes 2 et 3 de Blood Song coutent 9.9€ pour 960 pages alors que le tome 3 de Dragon Blood coute le même prix pour 160 pages de moins ...

Beaucoup de facteurs dans l'édition d'un livre mais sur le poche, les droits d'auteur sont payés, la traduction aussi et l'illustration reste la même d'une édition à l'autre.

Ces variations de prix allant rarement dans le sens du lecteur, qui préfère lire du poche pour son cout plus abordable, me pousse souvent à ne plus acheter mes livres neufs ... C'est dommage.

Re: La guerre des prix.

#2
Arkham a écrit :
mer. avr. 27, 2022 7:35 am
Beaucoup de facteurs dans l'édition d'un livre mais sur le poche, les droits d'auteur sont payés, la traduction aussi et l'illustration reste la même d'une édition à l'autre.
Je me permet de revenir sur quelques points.

Les droits d'auteur. Ces droits sont à payer sur tous les exemplaires du texte, quelque soit le format : grand format, poche, numérique, audio, etc. Y a pas un format sur lesquels on les paierait et ensuite ce serait gratos pour le reste.

L'illustration. Idem, si une illustration est utilisée pour plusieurs livres différents, l'artiste est généralement payé pour toutes ces utilisations. Souvent, une reprise sera payé moins cher que l'utilisation originale, mais ça n'est jamais gratuit. Et là on ne parle que du cas où le poche reprend l'illustration du grand format. Si c'est une nouvelle illustration, c'est un coût complet à amortir sur cette édition.

La traduction. Une traduction génère aussi des droits d'auteur pour le/la traducteurice. C'est généralement moindre que ceux de l'auteurice et ça n'atteint pas souvent le niveau de l'avance versée. Malgré tout, le calcul fait sur le coût d'un livre par un éditeur peut reposer sur les reprises (poche, audio, etc.) pour prévoir l'amortissement de l'ouvrage. En clair : un livre peut ne pas être rentable (ou à peine) sur sa seule exploitation grand format.

Enfin, un autre point sur le poche : le coût de fabrication. Ça ne coûte pas forcément deux à trois fois moins cher de faire un poche, qui sera vendu deux à trois fois moins cher que le grand format. Tout ça fait que généralement la rentabilité du poche est moindre que celle du grand format.